Entreprendre autrement en Économie Sociale et Solidaire : les 5 phases de l’entrepreneuriat salarié

Entreprendre autrement en Économie sociale et solidaire (ESS) c’est l’assurance de créer une entreprise qui vous ressemble. Devenez entrepreneur en préservant la sécurité du statut du salarié ce n’est pas une utopie. Donc si vous avez envie de devenir votre propre patron sans les tracas de l’administration française : vous êtes au bon endroit.

Vous voulez être…

Comment rejoindre CoopConnexion :

Imaginez

Vous avez une idée d’activité qui germe dans votre tête, les contours sont plus ou moins flous mais cette idée vous titille vraiment. Et si c’était votre emploi de demain ? En effet, vous avez beau essayer de vous convaincre que votre job actuel répond en tous points à vos aspirations mais cette idée revient sans cesse. Ou alors votre job vous plait mais les conditions proposées par votre employeur ne sont plus en adéquation avec vos envies. Le temps est alors venu pour vous de passer à la phase de diagnostic soit pour imaginer une activité à plein temps soit pour créer un revenu complémentaire.

Diagnostiquez

Après avoir pris contact avec l’équipe des permanents vient le temps des premiers rendez-vous et de concrétiser sur le papier votre idée de business. Parce que oui faire du business n’est pas un gros mot et que créer son activité c’est travailler son business model*, faire son étude de marché* et commencer à créer son réseau d’entrepreneurs.

Ainsi, une fois l’étape de diagnostic passée, si votre projet est viable et qu’entreprendre autrement en Économie Sociale et Solidaire (ESS) vous botte, alors il est temps de tester votre concept.

 

* Que ces démarches soient déjà faites ou non, vous trouverez à CoopConnexion un appui solide auprès des permanents pour que votre projet devienne réalité.

Essayez

Pour commencer le CAPE, Contrat d’appui au Projet d’Entreprise, vous permettra de tester votre business sans prendre de risque. Vous pouvez soit le faire en parallèle de votre emploi, soit si vous êtes en recherche d’emploi en continuant de toucher vos aides sociales (ARE, ASS ou RSA).

Cette phase de test vous permettra de tester votre idée, de la confronter à la réalité du marché, et de développer vos talents.

Un test qui assure le suivi de formations délivrées par CoopConnexion à tous ses entrepreneurs, de quoi démarrer votre réseau, vérifier et ajuster votre business model. 

Enfin le CAPE dure jusqu’à 27 mois, et débouchera soit sur un arrêt de votre structure, dans ce cas après déduction des frais engagés au nom de votre structure l’argent gagné vous sera reversé, soit sur une pérennisation de votre activité avec la signature du CDI entrepreneur.

 

Le plus : la signature d’un contrat donne le droit à trois demi-journées par mois de location de bureau au sein de l’espace de  coworking de la coopérative.

Créez

Ensuite si votre test en CAPE a été concluant : vous pouvez passer au Contrat Entrepreneur Salarié Associé (CESA) !

 

Comme tout salarié vous avez le droit à :

  • une fiche de paie (avec la sécurité sociale et l’ouverture possible de droits au chômage)
  • un salaire à définir en fonction de vos  besoins et de votre chiffre d’affaires
  • une mutuelle
  • des tickets resto
  • pas de plafond de chiffre d’affaires contrairement aux micros-entreprises
  • tu peux être en CESA toute ta vie et tu peux avoir un emploi salarié à côté
  • possibilité de toucher la prime activité selon tes revenus et le barême de la CAF
  • Implication dans la gouvernance partagée de la coopérative

 

Le truc en plus : devenez sociétaire grâce à l’achat d’une part sociale. Chez CoopConnexion on ne crée pas uniquement son travail, on découvre le milieu de l’Économie Sociale et Solidaire. Être détenteur de parts sociales c’est devenir acteur de la coopérative en prenant part aux décisions de cette dernière. 

Codécision / Coopérateurs confirmés

En définitive, au bout de 3 ans en CESA, vous êtes devenu un pro du fonctionnement de la coopérative, à ce titre votre statut change et votre collège aussi. D’ailleurs grâce à la gouvernance partagée, c’est le moment d’intégrer le collège des fondateurs et salariés. Fini les balbutiements, là on rentre dans le dur. En somme, plus aucun mécanisme de la Coop’ n’aura de secret pour vous.

Les points forts de l’entrepreneuriat salarié

L’entrepreneuriat et ses démarches administratives peuvent faire peur. Grâce à la coopérative, aucune démarche à affronter : des copies de vos documents d’identité et vous êtes prêts !

Démarches administratives simplifiées

Pas de dossier à déposer au tribunal du commerce, aucune démarche à effectuer à l’URSSAF. La coopérative permet l’utilisation d’un numéro de Siret commun à tous, tout en gardant chaque activité autonome. Simple. Efficace.

La compta, les devis et les impôts

Sans compter que à CoopConnexion, deux des permanents, Tifany et Fabrice, gèrent d’une main de maître tous les aspects de la comptabilité. En un mot, les devis sont vérifiés pour éviter les éventuelles erreurs, ce qui est une sécurité supplémentaire. Bien entendu, il ne faudra pas confondre bénéfices et chiffre d’affaires, mais encore une fois, les permanents sont là pour vous expliquer toutes les subtilités de l’entrepreneuriat. Quant aux prélèvements URSSAF ? Les comptables gèrent. Impôts sur les sociétés ? Il n’y en a pas dans notre coopérative (c’est une SCIC). En définitive, vous n’aurez qu’à prévoir les prélèvements sociaux inhérents aux salaires que vous souhaitez vous verser et que ces derniers soient en adéquation avec votre trésorerie. Une comptabilité simplifiée et guidée pour que vous puissiez vous concentrer sur le cœur de votre métier. 

À noter que vous n’échapperez pas, selon vos revenus, aux impôts sur le revenu. Ceux-ci seront calculés en fonction des fiches de paie qui seront établies par le biais de votre activité comme pour tous les travailleurs salariés.

Accompagnement individuel ou collectif et formations 

Sans compter qu’entreprendre ça peut faire peur, la peur d’oublier quelque chose, de faire des erreurs vis-à-vis de ses déclarations ou encore de tout perdre. CoopConnexion permet cette sécurité, un accompagnement mensuel est prévu pour répondre à vos besoins et vos questions. Individuel ou collectif, cet accompagnement vous permettra d’avancer sereinement vers vos objectifs commerciaux. Une question, un doute ? Les bureaux de CoopConnexion vous sont ouverts et les permanents feront au mieux pour vous aider dans vos choix.

Mais CoopConnexion ce n’est pas uniquement des démarches administratives faites pour vous. Avant tout CoopConnexion c’est une aventure humaine. Mais aussi développer son entreprise dans un écosystème qui a fait le choix de la solidarité et de l’échange. Lorsque vous signez un contrat (CAPE ou CESA) des formations vous sont proposées comme : 

  • “Personal branding” : vous permet de mieux vous connaître et d’adapter votre manière de développer votre activité en fonction de votre personnalité,
  • “Commerciale” : vous permet d’établir vos tarifs, de travailler votre approche commerciale, de cibler et démarcher vos clients…
  • “Louty” : information sur la manipulation du logiciel de gestion comptable pour que la gestion des flux financiers de votre entreprise n’ait plus de secret pour vous
  • “Sociocratie” : CoopConnexion fonctionne en gouvernance partagée et ici on vous explique comment faire valoir vos arguments et comment on décide ensemble.
  • “Initiation à la communication sur les Réseaux sociaux”…

De quoi démarrer sereinement en ayant toutes les clés en main pour vous concentrer sur votre activité.

Coûts d’investissement quasiment nuls

Par ailleurs, démarrer une nouvelle activité professionnelle peut faire peur. Combien ça coûte ? Les démarches sont-elles payantes ?

À CoopConnexion l’accent est mis sur l’accompagnement de toutes les personnes voulant entreprendre. Le statut juridique d’entrepreneur-salarié vous permet de toucher les minima sociaux tout en entreprenant alors que vous êtes en CAPE et une fois en CESA, cela peut se cumuler jusqu’à un certain niveau de rémunération. C’est donc une solution pour entreprendre sans risques pour vous et vos proches.

Toutefois certains coûts restent incompressibles, même s’ils sont minimes, il vous faut les prendre en compte : 

  • Responsabilité Civile professionnelle, en devenant entrepreneur-salarié votre activité est automatiquement assurée.
  • Compte individuel sur Louty (pour le suivi de son activité et les factures).

Et… C’est tout ! En somme, quelques euros qui vous seront remboursés lorsque votre activité générera des bénéfices.

Un réseau d’entrepreneurs

Enfin, entreprendre autrement en Économie Sociale et Solidaire et donc en coopérative c’est l’assurance de ne jamais être seul face à ses doutes. C’est avoir toujours quelqu’un à qui parler, que ce soit un permanent pour une question technique ou un pair pour avoir un ressenti du marché… Ne pas être seul c’est primordial pour éviter de se retrouver dans son coin et pour commencer à développer sa prospection. Savoir expliquer clairement ce que l’on fait à d’autres c’est l’assurance de savoir le faire plus sereinement face à un prospect. C’est se poser, et se voir poser, des questions que l’on aurait pas forcément imaginées seul. En outre, c’est l’assurance d’avancer et d’être soutenu lors des coups de mous.

Pas de plafond de chiffre d’affaires

Certains entrepreneurs se sont déjà essayés à la création d’une structure via le statut de micro-entreprise. Mais si ce statut est simple d’accès, l’ensemble de l’administratif est porté par l’entrepreneur. Non seulement, il est seul face à ces démarches et doit s’occuper des différentes démarches en parallèle de son activité. Et en plus de ces aspects administratifs, l’entrepreneur, si son activité décolle -et c’est tout le mal que l’on vous souhaite- se retrouve face à un dilemme : le plafond de chiffres d’affaires. Enfin, suivant le type d’activité, vous vous retrouverez plus ou moins rapidement avec le besoin de changer de statut.

Avec l’entreprenariat salarié en coopérative d’entrepreneurs vous n’êtes pas limité en chiffre d’affaires. Que ce soit pour une activité complémentaire à votre activité salariée ou pour une activité à plein temps, vous ne serez jamais bloqués par cette limite de chiffre d’affaires. La sérénité d’être toujours en règle.

Et si ça ne fonctionne pas ?

Autre avantage de l’entreprenariat en coopérative d’activité : la sécurité. Tant que vous êtes en CAPE vous pouvez continuer à bénéficier des minimas sociaux si vous les touchez. Si vous décidez de clôturer votre activité, le solde de cette dernière vous sera versé sous forme de salaire et vous pourrez reprendre une recherche d’emploi classique. Si vous étiez en CESA mais que vous ne désirez plus continuer votre activité ou que cette dernière n’est pas assez rémunératrice pour vous, vous avez la possibilité de la clôturer, après avoir soldé vos fournisseurs et les factures dûes par votre structure. Enfin, l’excédent vous sera versé sous forme de salaire. Autrement dit, avec vos fiches de paie vous aurez donc la possibilité de vous inscrire à Pôle Emploi.

L’équipe CoopConnexion

Au quotidien, CoopConnexion c’est quatre permanents qui sont là pour accompagner les entrepreneurs dans tous leurs projets et toutes leurs interrogations.

Luc Maroni

Luc Maroni

Président de CoopConnexion & Chef de projet

Tom Casalis

Tom Casalis

Chef de projet adjoint

Tifany Bournisien

Tifany Bournisien

Responsable comptable

Fabrice Coeugniet

Fabrice Coeugniet

Comptable

Crédit image :
unsplash-logoJakob Owens
Crédit image :
unsplash-logoFred Kloet
Crédit image :
unsplash-logoVek Labs
Crédit image :
unsplash-logoHai Phung